Gestion différenciée : Qu’est ce que c’est ?

Gestion différenciée : Qu’est ce que c’est ?

A l’heure où la gestion de l’eau et des coûts d’entretien devient un problème pour les collectivités, la gestion différenciée permet une approche plus raisonnée de l’environnement. L’entretien nécessaire et le moins possible pourrait être le slogan de ce mode gestion.

Qu’es-ce que la gestion différenciée ?

Dans sa définition la gestion différenciée permet d’adapter la force et la fréquence d’entretien d’un espace vert. C’est à dire que par exemple un jardin très fréquenté proche de la mairie d’une ville aura plus de soin qu’un sous bois dans un parc ou une prairie.

La commune ou le service espace vert de la collectivité devra mettre en place une charte et répertorié tout les espaces verts pour définir un degrés importance de chacun d’aux.

Par la suite le service définira ainsi une fréquence d’entretien plus ou moins importe de l’espace vert. C’est une façon très intelligente de gérer des parcs ou plan d’eau afin de favorisé la biodiversité mais aussi une meilleur gestion des ressources disponible ( homme et matériel).

La gestion différenciée d’un milieu permet de garder un éco système sans uniformiser l’entretien. Résultat on ne tonte plus pour tondre on utilise l’eau que seulement quand c’est nécessaire et si possible on arrête l’utilisation de l’eau potable dans l’irrigation des gazons.

La démarche de la gestion différenciée des espaces verts implique aussi l’abandon des produits phytosanitaires comme de le glyphosate ou les engrais chimique. C’est une démarche éthique et solidaire avec la nature que les particuliers, les entreprises du paysages et les agriculteurs peinent à mettre en place. Une autre part de la gestion différenciée implique la réutilisation des déchets verts en compost.

Lorsque le service espace vert est assez grand et qu’une équipe d’élagueur est en place avec un broyeur de copeau cela permet par exemple au service de réutilisé le copeau de broyage (dit mulch) dans les massifs. Le mulche garde la fraicheur et de limité l’utilisation de l’eau dans les massifs. Le mulch limite aussi la pousse des mauvaises herbes ce qui permet encore une fois de limité les ressources nécessaires pour l’entretien des massifs.

Pour les autres déchets vert comme ceux de tonte ou de feuilles mortes ils feront un excellent compost pour de futur plantation ou mise en place d’un gazon. Comme le dirait Lavoisier rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

Depuis quand les communes pratique la gestion différenciée ?

La gestion différencié date la fin des années 90 et à vue le jour a plus grande échelle dans les années 2000. Cette politique permet d’avoir le meilleur des mondes entre un entretien raisonné et une gestion intelligente de l’eau et une réutilisation intelligente des déchets verts tout en gardant une biodiversité très présente en limitant l’entretien au strict nécessaire. Les collectivités vont dans le sens de la nature et n’interviennent que lorsque c’est utile.

Des exemples d’action en gestion différenciée

– Pour les tontes autour d’un bâtiment on ne tonte que les parties accessibles et nécessaire au public. Le reste est tondu deux ou trois fois par an Giro broyeur. Il est parfois même recommander de laisser le fourrage au agriculteur local sur les grands ensembles (prairie autour d’un plan d’eau).

– Laisser les feuilles mortes à l’automne sous les arbres et faire un broyage a l’autoportée au printemps pour favoriser la décomposition et l’apport de matière organique du végétal.

– Utilisation de forage ou de récupérateur d’eau de pluie pour l’arrosage des massifs ou des gazons.

– Entretien plus régulier autour de la mairie pour et des axes principaux de la collectivité.

– Retarder ou limiter la fauche des prairies on passe alors de 3 à 4 fois par an à 1 passage par an par exemple.

– Diversification des haies et des plantations pour favoriser la biodiversité du milieu naturel.

– Utilisation de désherbant alternatif comme l’acide pélargonique.

– Meilleur gestion des ressources

Découvrez le métier de paysagiste

Découvrez le métier de paysagiste

Que fait un paysagiste ? Quelle étude faire ? Quel salaire ? Quelle est la différence avec un jardinier et un architecte Découvrez un métier lié à la nature et à l’environnement

Définition du métier de paysagiste

Un paysagiste est un expert dans la conception, l’aménagement et l’entretien de jardin. Il intervient dans l’analyse du végétal, en diagnostiquant et apportant une valeur ajoutée dans l’espace extérieur. A plus grande échelle il créée des parcs ou des espace public ou aménage des plans d’eau pour des collectivités par exemple.

Le métier de paysagiste est en extérieur en milieu naturel la plus part du temps. C’est un artisan du végétal il connaît sur le bout des doigts les végétaux, quand il faut taillé, le paysagiste connaît aussi parfaitement les saisons.

Que fait un Paysagiste ?

Le métier de paysagiste rythmé par les saisons : au printemps c’est le temps des tontes ou des plantations. Pendant l’été le paysagiste continu d’entretenir le jardin en désherbant les massifs ou entrainant la piscine par exemple. A l’automne c’est le temps du ramassage des feuilles et l’hiver c’est le bêchage des massifs mais aussi de la taille des arbres. Il y a du travail toute l’année dans un jardin ! Dans les fait le métier de paysagiste amène a faire beaucoup de chose c’est toute la beauté de ce métier.

Quel étude et quel formation pour être paysagiste ?

Dés la fin de la troisième il est possible de faire un bac pro travaux paysagers. Il est recommander de faire en alternance pour avoir une expérience de terrain très apprécié des employeurs.

Il est possible par la suite d’enchainé avec un BTS aménagement paysagers et une licence aménagement paysagers. Tout dépend de votre motivation pour le métier de paysagiste et de votre capacité à suivre le niveau d’étude.

Il faut savoir que les postes en bureau d’étude sont assez rares mais les postes de jardinier-paysagiste sur le terrain sont monnaie courante dans les annonces d’emploi. La chance c’est le végétal pousse tout le temps et que bon nombre de particulier ont un jardin le paysagiste ne chôme pas !

La différence avec un jardinier ?

Le jardinier effectue l’entretien alors que le paysagiste sait concevoir et aménager un espace vert. La différence est très minime entre les deux en généralement les deux vont de paire.

Que fait exactement le paysagiste ?

C’est un métier « les mains dans la terre » très physique avec le transport de terre ou la plantation par exemple. Le paysagiste fait aussi parfois un peu de maçonnerie paysagère comme la pose de bordure ou des terrasses en bois.

Le métier de paysagiste c’est aussi du terrassement avec des engins de chantier lors de gros travaux paysagers. C’est un métier très variés et rarement monotone entre l’entretien et la création de jardin. L’organisation est de mise !

La conception de jardin

Le métier de paysagiste c’est aussi concevoir un jardin ou espace vert avec le client qu’il soit particulier ou collectivité. Au premier RDV on défini les grandes lignes du projet et c’est au paysagiste de proposer à son client un gamme adapté de végétaux pour son jardin. Le Paysagiste doit faire aussi en fonction des éléments déjà en place comme un bassin ou une piscine. Le paysagiste doit aussi faire en fonction des végétaux déjà présents ou que le client veut garder.

L’entretien de jardin

Le métier de paysagiste c’est aussi l’entretien du jardin après conception. Le paysagiste peut proposer à la demande du client un entretien du jardin annuel c’est le cas d’une résidence secondaire ou même sur un résidence principal. Le métier de paysagiste c’est aussi taillé des haies, tondre des pelouses ou encore entretenir des massifs.

Salaire d’un paysagiste

Le salaire de paysagiste varie entre un smic quand ont est ouvrier paysagiste à bien plus quand on est à son compte. On pourrait dire qu’un paysagiste genge entre 1200€ et 3000€.

Comment devenir paysagiste ?

En premier formé vous et ensuite faite des stages si ce n’est pas encore fait. C’est un métier passion dans la nature lié au temps. Le paysagiste travail souvent sous la pluie le vent le froid ou la chaleur il faut le savoir. Il ne faut avoir peur de la boue et condition parfois compliquée.

Quelle est la différence entre un paysagiste et un architecte ?

L’architecte supervise les travaux alors que le paysagiste fait la mise en œuvre c’est à dire fait concrètement le travail. L’architecte et je dirait même l’architecte-paysagiste est une personne capable de gérer de grand ensemble paysagers et faire faire la mise en œuvre a des entreprises de paysage.